Vous avez aimé cette page ? Offrez-lui un vote sur Google+ !

choisir et installer un détecteur de fumée (DAAF)

Le détecteur de fumée : nouvel équipement de sécurité indispensable - page 1

auteurs : Alizée « Lilidzeu », Marc-AntoineRédactionpublié le : samedi 23 maimodifié le : samedi 23 mai
pages :  1 2 3 

REJOIGNEZ VITACOPRO

Conseils Syndicaux, Copropriétaires
Transformez la vie de votre copropriété !
Créez la version en ligne de votre copropriété immobilière,
Maitrisez la communication et l'organisation dans votre copro,
Devenez membres du réseau d'entraide de copropriétaires,
Gagnez en visibilité, en efficacité, en sérénité :)
Chaque jour en France un incendie se déclare toutes les deux minutes, de jour comme de nuit. Un grand nombre de personnes peuvent mourir intoxiquées par les fumées dans leur sommeil, sans même s’en rendre compte. Pour réduire ce risque il était prévu le 8 Mars dernier (en France) l’installation obligatoire d’un détecteur de fumée dans chaque domicile. Mais une tolérance a été accordée jusqu’au 1er Janvier 2016 avant de rendre cet équipement obligatoire. A compter de cette date il reviendra aux propriétaires et aux locataires d’équiper leur logement.

Qu’est ce qu’un détecteur de fumée ?

photo : détecteur de fumée (DAAF) avec bouton-poussoir de test

Egalement appelés DAAF (Détecteur Avertisseur Autonome de Fumée) ces appareils permettent de détecter les premières fumées émises par un incendie naissant, ainsi que d'autres sources (gaz naturel, GPL, butane, propane, gaz de ville). Ils émettent aussitôt un signal sonore puissant pour alerter les habitants, même endormis.

En effet c’est généralement la nuit que se produisent les incendies les plus mortels. En réveillant les occupants, les détecteurs de fumée doivent permettre de sauver de nombreuses vies.

Généralement peu couteux, simple d’installation, le détecteur de fumée va devenir un élément de sécurité incontournable.

A retenir
  • Le détecteur de fumées permet de sauver de nombreuses vies chaque année
  • Il deviendra obligatoire en 2016, et tous les logements sont concernés
  • Veillez à respecter les normes lors de l’achat de votre détecteur (EN 14604, CE, NF)
  • C’est au propriétaire bailleur d’installer le détecteur, et au locataire de l’entretenir
  • Ne vous perdez pas dans les fonctionnalités, le détecteur a une fonction vraiment essentielle

Quelles sont les conditions d’installation ?

Qui fait quoi ?

Chaque propriétaire de logement devra fournir ET installer un détecteur de fumée aussi bien s’il occupe son logement que s’il le loue. Dans le cas d’une location qui serait déjà en cours, le propriétaire aura le choix entre fournir le détecteur et l’installer lui-même ou rembourser l’achat et son installation.

Il incombe au locataire de vérifier obligatoirement le fonctionnement de l’appareil. Il doit assurer son bon entretien, et doit fournir les piles et les remplacer si besoin. Ce travail revient toutefois au propriétaire dans 5 cas de figure :

  1. Un logement saisonnier
  2. Un logement-foyer
  3. Une résidence hôtelière à vocation sociale
  4. Un logement de fonction
  5. Une location meublée
A partir de 2016 la vérification du fonctionnement du détecteur sera faite lors de l’état des lieux de la mise en location. Le propriétaire devra également fournir à l’assureur une attestation d’installation de détecteur de fumée.

Où le placer ?

photo : détecteur de fumée à plat sur un plan de masse d'appartement, avec indications de placement

Immeubles collectifs, maisons particulières, bâtiment anciens ou récents, en construction, vides ou occupés : tous les logements sont concernés.

Dans les résidences (copropriétés verticales) les détecteurs ne doivent pas être installés dans les parties communes des immeubles. Dans votre logement vous pourrez installer un détecteur où bon vous semble, il n'y a pas d'obligation particulière. Ceci dit il est recommandé de les placer à des endroits stratégiques.

Pour son emplacement il est conseillé de privilégier un espace dégagé, propice à la circulation, tel un couloir ou un palier. Vous choisirez par exemple le couloir qui dessert les chambres. Prenez soin de l’installer loin des pièces humides (salle de bain, cuisine, autres sources de vapeurs), et loin du coin « fumeurs ». Même s’il n’est pas interdit d’en installer à ces endroits, le risque de fausses alertes (déclenchement de la sirène) sera élevé.

Dans un logement ou un bâtiment de grande surface (comme une maison) il est recommandé d’installer plusieurs détecteurs de fumée. S'il y a plusieurs étages il faudra veiller à toujours en placer un au rez-de-chaussée, afin d'alerter au plus tôt les personnes qui se situent à l’étage (et qui peuvent y dormir).

Pour le positionnement précis du DAAF, les choix sont plus limités : vous pourrez le fixer soit au plafond, soit sur un mur. S'il est posé sur un mur il devra être fixé le plus haut possible, mais en respectant une distance minimale du plafond (environ 10cm). S'il est posé au plafond il devrait être positionné à peu près au centre de celui-ci.

pages :  1 2 3 

REJOIGNEZ VITACOPRO

Conseils Syndicaux, Copropriétaires
Transformez la vie de votre copropriété !
Créez la version en ligne de votre copropriété immobilière,
Maitrisez la communication et l'organisation dans votre copro,
Devenez membres du réseau d'entraide de copropriétaires,
Gagnez en visibilité, en efficacité, en sérénité :)
auteurs : Alizée « Lilidzeu », Marc-Antoine
Vous avez aimé cet article ? Merci de soutenir son auteur en offrant un vote sur Google+ !
Site Internet dédié aux copropriétaires et membres du conseil syndical de la copropriété (de la copro). Page d'article sur le sujet de la co-propriété, du bâtiment, du logement, de l'appartement, de la maison, et des copropriétaires.
Choisissez votre pays :