Vous avez aimé cette page ? Offrez-lui un vote sur Google+ !

le chauffe-eau dans votre logement en copro

Economies d'énergie : diminuer les déperditions de chaleur du chauffe-eau - page 1

auteur : Marc-AntoineRédactionpublié le : lundi 10 octobremodifié le : vendredi 16 mai
pages :  1 

REJOIGNEZ VITACOPRO

Conseils Syndicaux, Copropriétaires
Transformez la vie de votre copropriété !
Créez la version en ligne de votre copropriété immobilière,
Maitrisez la communication et l'organisation dans votre copro,
Devenez membres du réseau d'entraide de copropriétaires,
Gagnez en visibilité, en efficacité, en sérénité :)
Cet article montre comment j'ai réussi à limiter les déperditions de chaleur de mon chauffe-eau avec des moyens simples et faciles à mettre en oeuvre. En examinant votre chauffe-eau vous pourrez constater si certains éléments émettent de la chaleur de manière importante. Ces éléments chauds peuvent alors être isolés thermiquement afin de réduire les pertes d'énergie, et économiser de l'argent sur le long terme.

Le cout de l'eau qui chauffe...

Le ballon d'eau chaude de nos logements est un élément fortement consommateur d'énergie, et en l'occurence d'électricité. C'est pourquoi par défaut il chauffe l'eau qu'il contient pendant les heures creuses - définies dans l'abonnement de votre fournisseur d'électricité - à un moment où l'électricité passe du tarif normal à un tarif moins élevé.

Pour exemple, un ballon d'eau chaude consommant 3000 Watts (3kW) va actuellement couter environ 33 centimes d'euro à l'heure en tarif normal, et environ 21 centimes d'euro à l'heure en tarif réduit lorsqu'il fonctionne (tarifs EDF à la date de cet article). Plus le chauffe-eau doit fonctionner longtemps pour chauffer l'eau qu'il contient, et plus le cout augmente. Si le chauffe-eau de 3kW doit chauffer chaque nuit (donc en heures creuses, de 22h30 à 6h00) la totalité de son eau, il va donc vous couter à peu près 1 euro et 80 centimes par nuit. Par mois, on arrive donc à environ 50 euros.... et par an, à près de 600 euros !

Réduire les pertes de chaleur en isolant tout ce qui peut être isolé thermiquement

Il est donc important de limiter le plus possible le temps de fonctionnement de ce chauffe-eau. La première action envisageable est bien évidemment de limiter sa consommation d'eau chaude, mais cela est laissé à l'appréciation de chacun. La deuxième action envisageable est de limiter au mieux les déperditions de chaleur émises par le ballon lui-même, afin que cette chaleur reste avec l'eau dans le ballon, évitant ainsi un refroidissement interne.

Voici en images les actions que j'ai menées sur mon ballon d'eau chaude, chez moi.


partie basse et frontale du chauffe-eau

La recherche des points chauds :

La partie basse et frontale de mon chauffe-eau ne méritait pas d'être isolée, car les éléments apparents ne concernent que l'alimentation en eau froide du ballon.
partie haute du chauffe-eau

Point chaud trouvé : le tuyau de sortie d'eau chaude :

La partie haute, en revanche, devait être isolée car le tuyau qui part du haut du ballon transporte l'eau chaude vers ses destinations dans le logement (cuisine, salle de bain, salle d'eau). Ce tuyau est un simple tuyau en cuivre peint. Avant isolation il était brulant au toucher et laissait donc "fuir" la chaleur dans la buanderie, puis dans la VMC.
l'isolant utiliséJ'ai donc décidé de recouvrir l'intégralité du tuyau en cuivre, depuis sa sortie au sommet du ballon, jusqu'au point où il s'enfonce dans le sol. L'isolant utilisé pour cela est un manchon d'isolation en caoutchouc, de marque CLIMAGOMME. Ce type de produit existe en plusieurs diamètres. J'ai choisi des tronçons de longueur 1 mètre, d'épaisseur 13 mm, et de diamètre 15 mm. Avec quatre tronçons j'ai pu couvrir toutes les parties du tuyau en cuivre.
manchon d'isolation thermique

Le manchon est fendu en longueur et auto-adhésif : pour le poser, il suffit de le découper à la bonne longueur, puis de l'ouvrir et de l'appliquer autour du tuyau. Une fois en place, les deux films plastique qui protègent les parties adhésives doivent être retirées, puis on presse les bords collants l'un contre l'autre.
l'isolant appliqué au sommet du ballon
L'application de l'isolant sur le coude qui sort au sommet du ballon a été plus délicate : il a fallu couper des petits tronçons d'isolant et les forcer en place, jusqu'à arriver à un calfeutrage parfait. Pour cela j'ai dû utiliser de l'adhésif résistant ainsi qu'un collier en plastique, qui ont permis de bien tout tenir en place.
ballon eau chaude



J'ai eu quelques difficultés à appliquer le manchon à l'arrière du chauffe-eau, car celui-ci est collé très près du mur, et qui plus est dans un coin. Il a fallu me contorsionner pour arriver à mettre chaque manchon en place. Dans des cas pareils, il est impératif de bien mettre le manchon en place avant de retirer les films protecteurs, sinon vous risquez de coller de travers les bords du manchon pendant une manoeuvre délicate.

Je n'ai rencontré qu'un seul petit souci pendant ces opérations : il est apparu pendant la mise en place de tous petits morceaux de manchons (au sommet du ballon) que les bords de ceux-ci peuvent finir par se décoller avec le temps et la chaleur. Cela est dû à la combinaison de la chaleur dégagée par le tuyau et de la rigidité du manchon (même si elle est faible) : un morceau très court de manchon ne possède alors plus assez de section adhésive pour réussir à contrecarrer ces deux contraintes de manière durable. Il a donc été nécessaire de renforcer le manchon, ce que j'ai fait au moyen d'un collier et de ruban adhésif.

Conclusion : l'opération à bien marché chez moi, et pour un cout très modique

L'opération d'isolation a dû me prendre en tout et pour tout une heure, achat du matériel compris. Le coût de l'opération se monte à environ 8 euros. Aujourd'hui mon chauffe-eau dégage beaucoup moins de chaleur par le tuyau de sortie d'eau chaude, et la pièce dans laquelle il se situe est visiblement moins chauffée.

La mise en oeuvre de cette isolation a donc réussi à conserver en grande partie la chaleur véhiculée par le tuyau de sortie d'eau chaude, et contribuer à réduire ma facture d'électricité.
pages :  1 

REJOIGNEZ VITACOPRO

Conseils Syndicaux, Copropriétaires
Transformez la vie de votre copropriété !
Créez la version en ligne de votre copropriété immobilière,
Maitrisez la communication et l'organisation dans votre copro,
Devenez membres du réseau d'entraide de copropriétaires,
Gagnez en visibilité, en efficacité, en sérénité :)
auteur : Marc-Antoine
Vous avez aimé cet article ? Merci de soutenir son auteur en offrant un vote sur Google+ !
Site Internet dédié aux copropriétaires et membres du conseil syndical de la copropriété (de la copro). Page d'article sur le sujet de la co-propriété, du bâtiment, du logement, de l'appartement, de la maison, et des copropriétaires.
Choisissez votre pays :